Papier Carton : stop aux idées reçues

Papier Carton : stop aux idées reçues

Qu’est ce qui relie un conducteur de machine à papier, un coloriste et une développeuse produit ? 
>> Ils exercent tous un métier lié à l’industrie Papier Carton. 

Techniques, mais aussi créatifs, et ouverts sur le monde, les métiers de la filière Papier Carton sont variés et accessibles grâce à une offre de formations, allant du CAP au Bac +5, et même au doctorat.

Trouver une formation

AFIFOR, l’Association de l’Intersecteur Papier Carton dédiée à la formation initiale et l’alternance lutte contre les idées reçues sur cette filière.

Oui, la filière papier carton est une industrie moderne, créative, avec des perspectives d’évolution et pas seulement dans les métiers de la production. 

La filière papier carton n’a pas fini de vous emballer 

Face à la persistance de certains préjugés, le papier est en voie de disparition et au développement des fausses nouvelles (fake news)… L’intersecteur Papier Carton prend la parole !

Les perspectives d’évolution dans les métiers de l’Intersecteur Papier Carton sont inexistantes

Effectivement, c’est tout à fait faux. Les perspectives d’évolution sont nombreuses. On peut par exemple débuter comme conducteur de machines et évoluer en devenant chef d’atelier. C’est le cas de Philippe, 49 ans, qui est actuellement responsable de fabrication et chef d’atelier chez DS Smith Packaging. 

Lien vers le témoignage de Philippe

C’est aussi le cas de Sébastien, 38 ans. 
Il a progressivement gravi les échelons. Il a démarré comme manutentionnaire et après avoir appris toutes les ficelles des métiers, il est devenu chef de fabrication chez Clairefontaine.

Lien vers le témoignage de Sébastien

Les profils créatifs sont des métiers très demandés dans cette industrie

Cette idée reçue ne repose sur aucun fondement. Il faut bien sûr des profils créatifs au sein de cette intersecteur. C’est le cas de Pascalle, 25 ans, Conceptrice Volumiste . 
Après un bac STI arts appliqués (aujourd’hui STD2A), elle a fait un BTS design de produits, en alternance. Puis, elle a souhaité poursuivre en licence à l’Esepac, une école spécialisée dans le packaging.
C’est d’ailleurs grâce au réseau de  son école qu’elle a été embauchée chez Ondulys. 
Son métier recouvre des notions à la fois de création, de fabrication et d’économie. C’est donc un métier très concret ! Et son plus beau cadeau, c’est lorsqu’elle retrouve sa réalisation exposée dans un magasin.

Lien vers le témoignage de Pascalle

C’est également le cas de Mathilde, spécialisée en design d’emballage carton, dans le domaine de la confiserie.

Son métier est à la fois technique et créatif, avec des réalisations très concrètes à l’arrivée.

Lien vers le témoignage de Mathilde

Le Papier Carton est une industrie vieillissante

L’innovation est au cœur de la filière Papier Carton ! Pour respecter les contraintes environnementales et les économies d’énergie, les industries innovent. Elles développent sans cesse de nouveaux produits et procédés.

Raphaël est Ingénieur développement produits au centre de recherche et développement du groupe finlandais, Ahlström. Il fabrique des matériaux utilisés dans l’industrie agroalimentaire comme des capsules de café compostables ou des sachets de thé. C’est un métier qui mélange le technique et l’inventivité. 

Lien vers le témoignage de Raphaël

Aurélie est Technicienne de laboratoire et travaille dans le laboratoire du service recherche et développement d’une papèterie. Elle fait de la création de couleurs et doit trouver la teinte qui correspond le plus à la demande du client. 

Lien vers le témoignage d’Aurélie

Le papier peut remplacer le plastique

La filière papier carton est éco-responsable, c’est une véritable alternative aux produits plastiques.

Fin 2018, la Commission européenne a adopté une directive visant à réguler ou interdire certains produits plastiques à usage unique pour utiliser des matériaux alternatifs, biodégradables ou recyclables.

« En termes de volume, c’est un tsunami d’opportunités qui va déferler sur le marché du Papier Carton. Nos chercheurs sont de plus en plus sollicités par la grande distribution pour concevoir des emballages 0 plastique. Et en amont de l’emballage, c’est toute la filière Papier Carton (production, innovation, logistique) qui va être impactée dans les prochaines années. », constate Frédéric Munoz, Responsable Apprentissage-Ingénieur à Grenoble INP Pagora.

Tous les métiers proposés sont des métiers de production de papiers et cartons

C’est faux, tous les métiers ne sont pas des métiers de production, loin de là. On dénombre plus de la moitié des métiers qui sont dans les domaines de la transformation, la conception, l’innovation, le recyclage ou le transport.

Anthony par exemple est responsable QHSE, il met en place les nouvelles normes de qualités internationales, s’assure que les règles de sécurité sont bien respectées et organise des formations. Cela n’a rien à voir, donc, avec la production propre.

Lien vers le témoignage d’Anthony

Camille est Préventrice Sécurité, en charge de la sécurité d’une entreprise de 270 personnes pour éliminer les risques d’accident.

Lien vers le témoignage de Camille

Quant à Cécile, elle est Technico-commerciale dans une entreprise spécialisée dans la transformation de carton ondulé. Ses missions vont de la réalisation du prototype jusqu’à la livraison de la commande chez le client. 

Lien vers le témoignage de Cécile

La filière Papier Carton participe à la déforestation

C’est totalement faux de dire que l’Intersecteur participe à la déforestation.
Pour preuve, la forêt française a doublé en 2 siècles ! Les prélèvements en bois sont inférieurs à l’accroissement naturel des forêts en Europe. Au XIXe, sa superficie était de 75.000 km2. Aujourd’hui, elle est de 155.000 km2.

En France, la forêt a gagné près de 500 000 hectares (l’équivalent d’un département comme les Bouches du Rhône) au cours de ces 10 dernières années. (source : ADEME et AFDPE)

La filière bois et papier contribue à l’entretien de la forêt car 79% des déchets bois sont valorisés : 57% en une autre matière et 22% en énergie.

De plus, la filière bois et papier est au cœur d’une économie Low carbone. En stockant le carbone avec les arbres (87,9 millions de tonnes de CO2 stockées chaque année par la forêt française) puis sous forme de papier, l’industrie papetière contribue à la baisse des émissions de CO2. 

82%, c’est le taux de recyclage de la pâte consommée en France (2.9Mt dont 70% proviennent de France/Europe). (Source Copacel)

Aidez-nous à lutter contre les idées reçues ! Apprenez à connaître cette filière en pleine essor et qui embauche. Elle prévoit de doubler son nombre d’apprentis d’ici 5 ans.

Offre d’emploi